Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.

les périodes

De nombreux événements importants de l'histoire de France se sont déroulés au château royal de Blois. Lieu de vie des comtes de Blois, des Ducs d'Orléans, puis des rois de France, nombre de personnages illustres y sont nés et y ont vécu. C'est un lieu de mémoire qui permet d'évoquer autant l'histoire politique et religieuse de notre pays que la culture et l'histoire des arts...

Le comté de Blois (5e-14e siècle)

 Couteau du 9-10e s - compté Blois (© Château royal de Blois)Voir l'image en grandL'histoire la plus illustre du comté concerne la dynastie fondée par Thibaud Ier. Ses descendants, Eudes Ier (?-996) et Eudes II (?-1037) s’opposent aux rois capétiens, et aux comtes d’Anjou qui contrôlent la Touraine, et réussissent à acquérir la Champagne en 1023 enserrant ainsi le domaine royal. Le comte Étienne-Henri (1047-1102) est l’un des chefs de la 1ère croisade et participe à la prise de Nicée puis au siège d’Antioche en 1097. Thibaut IV le Grand (1093-1151) réunifie à nouveau la Champagne avec Blois en 1125 et apparaît comme le second personnage du Royaume. Après Thibault VI, le comté de Blois passe dans la Maison de Châtillon-sur-Seine qui a beaucoup moins d'influence politique.

Le duché d'Orléans (1397-1498)

Jeanne d'Arc - le duché d'Orléans Voir l'image en grand © Chateau royal de Blois (Photo François Lauginie)En 1397, Louis Ier d'Orléans (1368-1407) acquiert le comté de Blois. Du fait de son influence sur le roi Charles VI, le duc de Bourgogne le fait assassiner en 1407. Sa veuve, Valentine Visconti, meurt l’année suivante. Après 1415, durant la captivité du duc Charles, son demi-frère Jean, bâtard d’Orléans, dirige le duché et négocie sa libération. Le fils du duc Charles, Louis II, prend la tête de l'opposition féodale et se révolte contre le roi Charles VIII. Après la Guerre Folle (1488), battu, Louis rentre finalement en grâce et combat avec Charles VIII en Italie en 1494. A la mort du roi, Louis II lui succède et le comté de Blois intègre le domaine royal.

Les guerres d'Italie (1492-1559)

les guerres d'Italie - (© Château royal de Blois)Voir l'image en grandEnsemble de conflits menés par les rois de France en Italie pour tenter de conquérir le royaume de Naples et le duché de Milan. En 1492, Charles VIII décide de conquérir le royaume de Naples, mais l'enjeu devient très vite l'hégémonie européenne. Fragmentée en de nombreuses entités politiques distinctes, l'Italie qui apparaît comme riche et densément peuplée, est très convoitée par les étrangers. Habsbourg et Valois s'y affrontent régulièrement, mais les défaites de François Ier et d'Henri II laissent l'Espagne maîtresse de l'Italie. Ces conflits prennent fin avec les traités du Cateau-Cambrésis en 1559, par lesquels la France renonce à l'Italie.

Les séjours royaux (1498-1589)

Bal à la cour, Chateau royal de Blois (Photo F. Lauginie) © Chateau royal de Blois (Photo François Lauginie)A partir de 1498, les séjours des rois à Blois s'accompagnent de visites politiques et de fêtes. On y célèbre le mariage de César Borgia (1499) et les fiançailles de Marguerite d’Angoulême (1509). Louis XII y reçoit l’archiduc d’Autriche (1501) et Machiavel (1510). Des bals, des concerts et des représentations théâtrales, montrent le faste de la cour des Valois. En 1547, Henri II entre dans Blois, accompagné de femmes nues sur des bœufs s'inspirant du mythe d’Europe, et organise un grand tournoi. Toutefois, le château royal de Blois est aussi l'un des lieux où le roi administre le royaume et convoque les états généraux.

La Renaissance française (16e siècle)

François Ier par Patrois - (Château de Blois_ F. Lauginie)Voir l'image en grandAu 16e siècle, le renouvellement de la pensée se fonde sur la redécouverte des monuments antiques italiens et de la littérature de l’Antiquité gréco-romaine. Les princes reviennent d'Italie avec des œuvres d’art et des artistes qui contribuent à faire évoluer la création artistique française. François Ier accueille Léonard de Vinci à Amboise en 1517, et mécène d’autres artistes italiens, comme Rosso et Primatice qui travaillent à Fontainebleau dès 1530. Sa collection réunit des œuvres de Michel-Ange, de Raphaël et de Titien. Le roi « père des Lettres » crée la bibliothèque royale à Blois, puis la transfère à Fontainebleau en 1544.

Les guerres de Religion (1562-1598)

IMG-4.C.3.1 - (© Château royal de Blois)Voir l'image en grandEn France, une série de huit conflits oppose catholiques et protestants au 16e siècle. Les persécutions contre les participants à la réforme commencent dans les années 1520, mais ce n'est qu'à la fin du règne d'Henri II que les clivages sont importants. Le conflit se politise et les guerres commencent en 1562 et se poursuivent entrecoupées de périodes de paix jusqu'en 1598, avec la mise en place de l'Édit de Nantes. Les persécutions se prolongent aux 17e et 18e siècle (siège de La Rochelle, révocation de l'Édit de Nantes) jusqu'à l’édit de Versailles en 1787.

La caserne militaire (1788-1867)

Militaire dans la cour du château - © Abbé Grégoire - Blois)Voir l'image en grandAu 18e siècle, le château se dégrade lentement et des bâtiments sont abattus. L'entretien est trop coûteux. Louis XVI le met en vente en 1788, mais faute d'acquéreur, le régiment royal Comtois s'y installe. Les militaires font des travaux qui engendrent des dégradations, mais ils entretiennent le château et poursuivent l’aménagement de l’aile classique. En 1810, les bâtiments sont remis à la ville de Blois, mais l'armée les occupe encore. L’aile François Ier est restaurée en 1845 pour y fonder un musée. Mais ce n’est qu'en 1867 que le château royal de Blois est remis en totalité à l’administration civile.

La restauration du château (1845 à aujourd'hui)

IMG-6.A.6.1 - ( © RMN_Médiathèque du Patrimoine)Voir l'image en grandEn 1843 Félix Duban établit pour Prosper Mérimée un projet de restauration du château à partir des vestiges et de dessins datant de 1572. En 1845, le château royal de Blois est le premier monument historique restauré par l'État hors de Paris et sert de modèle à la restauration d'autres châteaux. Au début du 20e siècle, plusieurs phases de restauration se succèdent, où l'on réalise entre autres, le grand escalier de l'aile Gaston d'Orléans. Un exceptionnel programme de restauration entrepris dans les années 1990 et 2000 porte une nouvelle fois sur les toitures, les façades, les planchers de l’aile François Ier et les décors peints polychromes ; le château retrouve ainsi ses couleurs du 19e siècle.

Partager sur
  • Google+
  • Envoyer à un ami

Plongez dans l'univers des écrans 3D !